Deux jours saints consécutifs célébrent la naissance du Báb et celle de Bahá’u’lláh

Deux jours saints consécutifs célébrent la naissance du Báb et celle de Bahá’u’lláh

Le mausolée du Bahá’u’lláh
Toronto, Ontario, Le 12 novembre 2015 (SCNB)

Cette année sera la première année que les bahá’ís célébreront deux jours consécutifs, les 13 et 14 novembre, deux de leurs plus importants jours saints, et cela partout dans le monde. Le premier commémore la naissance du Báb, le héraut de la foi bahá’íe, et le second, la naissance de Bahá’u’lláh, le fondateur de la foi bahá’íe.

Dans le passé, les bahá´ís de l’occident observaient ces deux jours saints selon le calendrier grégorien. Suivant un déploiement graduel et une application progressive des enseignements bahá’ís, cette année, le conseil suprême de la foi bahá’íe, la Maison universelle de justice, a inauguré l’application commune partout dans le monde du calendrier bahá’í, connu comme le calendrier badi‘.

Le Báb et Bahá’u’lláh sont nés deux jours consécutifs du même mois du calendrier lunaire (en usage dans leur région), mais pas la même année. Le Báb est né en 1819 et Bahá’u’lláh en 1817. Conformément à des dispositions faisant autorité concernant le calendrier badi‘, et alliant des caractéristiques d’un calendrier principalement solaire et quelques éléments lunaires, ces deux jours saints bahá’ís seront maintenant célébrés deux jours consécutifs partout dans le monde. Comme la détermination de la date de ces deux jours saints dans le calendrier badi‘ est principalement liée au cycle lunaire, elle ne sera pas fixe dans le calendrier grégorien. En 2016, ils seront célébrés le 1er et le 2 novembre.

La foi bahá’íe est une religion monothéiste. Les principaux principes enseignés par Bahá’u’lláh ont trait à l’unité de la famille humaine. Il a dit : « Celui qui est le Seigneur, le Très-Miséricordieux, chérit en son cœur le désir de voir l’espèce humaine unie en une seule âme et un seul corps. » Les bahá’ís considèrent que le Báb et Bahá’u’lláh font partie d’une succession de messagers divins, qui inclut Krishna, Bouddha, Moïse, le Christ et Mahomet. Ces messagers de Dieu sont les éducateurs des peuples du monde et leurs enseignements permettent à l’humanité de développer ses capacités spirituelles, intellectuelles et morales.

Les célébrations des naissances du Báb et de Bahá’u’lláh sont deux des neuf jours saints observés par les bahá’ís au cours de l’année. En compagnie de leurs amis et des membres de leurs familles, les bahá’ís célébreront ces deux jours saints par un programme de dévotions et de réflexion sur la vie du Báb et celle de Bahá’u’lláh et sur leurs enseignements.