Jours saints bahá’ís, prélude du bicentenaire de l’an prochain

Jours saints bahá’ís, prélude du bicentenaire de l’an prochain

Le mausolée de Bahá’u’lláh, Bahjí, ‘Akká, Israel
TORONTO, LE 31 OCTOBRE 2016, (SCNB)

Cette semaine, les bahá’ís du monde entier commémorent deux jours saints qui sont uniques dans le calendrier bahá’í et d’une immense importance dans l’histoire de l’humanité. Ces jours saints, qui tombent cette année le 1er et le 2 novembre, marquent la naissance des deux plus importants luminaires de la foi bahá’íe, respectivement celles du Báb et de Bahá’u’lláh. Ces célébrations seront un prélude des célébrations du bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh dans un an et du bicentenaire de la naissance du Báb en 2019. Les célébrations de l’an prochain seront encore plus publiques et plus émouvantes que celles de cette année.   

La signification de ces jours saints et la raison pour laquelle les bahá’ís accorderont une telle importance à leur célébration sont fonction de la compréhension qu’ils ont de la vie et des enseignements de Bahá’u’lláh et du Báb. Ces deux Manifestations de Dieu sont apparues au cours du dix-neuvième siècle à l’horizon de l’histoire de l’humanité, et ont apporté un message annonçant une ère nouvelle de notre histoire collective sur cette planète.    

Bien que de nombreuses personnes ignorent peut-être encore leurs noms, leurs Écrits décrivent une période de transition de notre Histoire, transition avec laquelle l’humanité est aux prises depuis deux siècles et qui a récemment commencé à s’accélérer. Si pénible que puisse être cette transition, elle comporte toutefois de grands espoirs et mène à une période caractérisée par la maturité collective de la famille humaine. Cet âge reflètera l’unité essentielle de la race humaine qui sera concrétisée par un modèle de fonctionnement unifié, tenant compte de notre magnifique et riche diversité. Dans la mesure où l’humanité collaborera sans réserve dans ce sens, la civilisation humaine avancera résolument vers la paix, la justice et la prospérité, qui, dans une myriade de cultures et de collectivités de notre histoire commune, au cours des âges, ont été le rêve des prophètes, des poètes et des philosophes.

Les bahá’ís qui épousent des idéaux mariant service et culte participent à des efforts mondiaux de développement communautaire, qui ne sont pas animés par des aspirations sectaires, mais cherchent plutôt à contribuer à un mode de vie collective, éclairé par les enseignements inspirants de Bahá’u’lláh et du Báb — enseignements qui renforcent et amplifient ceux de toutes les grandes religions du monde. En 2017, en conséquence de calculs qui tiennent compte de la lune et du soleil, les saints anniversaires jumeaux tomberont les 21 et 22 octobre.