Une représentante bahá’íe canadienne participe à un forum de l’ONU sur la lutte contre la discrimination anti-islamique

Une représentante bahá’íe canadienne participe à un forum de l’ONU sur la lutte contre la discrimination anti-islamique

Les panélistes et le modérateur discutent le thème « Discours positifs pour promouvoir le pluralisme et l’inclusion ».
NEW YORK, Le 17 janvier 2017, (SCNB)

À l’invitation du gouvernement du Canada, Corinne Box, directrice des relations avec le gouvernement pour la communauté bahá’íe du Canada, a récemment participé, au siège de l’ONU à New York, à un forum haut niveau sur la lutte contre la discrimination envers les musulmans et l’islamophobie.

La réunion qui incluait des représentants de plusieurs confessions et de plusieurs horizons, des représentants de plusieurs nations et organisations internationales, et des particuliers œuvrant dans divers domaines, a été témoin d’une réponse unie, soulignant le besoin de se concentrer sur notre humanité commune.

Un message vidéo du secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a fourni le cadre de la discussion sur la discrimination anti-islamique dans le contexte de la période actuelle, alors que les tensions augmentent partout dans le monde, et du fléau des nombreuses formes de discrimination qui nous entravent. Il a affirmé que « la discrimination nous amoindrit tous, elle empêche les gens et les sociétés de réaliser leur plein potentiel. » Il a aussi encouragé les participants à la réunion à « puiser des forces des valeurs d’inclusion, de tolérance et de compréhension mutuelle, qui sont au cœur de toutes les grandes religions et de la charte des Nations Unies. »

À maintes reprises au cours de la journée, les conférenciers et les panellistes ont affirmé explicitement ce que l’inclusion et la tolérance signifient et ce qu’on peut faire pour favoriser la compréhension mutuelle, dans le contexte de sociétés qui sont en proie à la discrimination anti-islamique et à la haine. En après-midi, la représentante bahá’íe ainsi que Zarqa Nawaz, réalisatrice de la série télévisée Little Mosque on the Prairie, ont été invitées à participer à une table ronde intitulée Positive Narratives to Promote Pluralism and Inclusion [Discours positifs pour promouvoir le pluralisme et l’inclusion]. Elle était organisée et animée par Richard Arbeiter, directeur général du Bureau des droits de la personne, des libertés et de l’inclusion au ministère des Affaires mondiales du Canada (anciennement le ministère des Affaires étrangères).

Durant son allocution, Mme Box a dit: « Il est important d’accorder une plus grande place à l’influence positive de la religion dans la société ». À cet égard, elle a offert l’exemple modeste, mais concret de la collaboration de la communauté bahá’íe du Canada avec d’autres organisations pour organiser une série de conférences sur le thème « Bâtir une société complète », qui cherche à créer un forum ouvert aux voix provenant de toute une gamme de positions laïques et religieuses afin de discuter du rôle de la religion dans la société canadienne.  

Faisant écho au message du secrétaire général dans son allocution liminaire, Mme Box a plus tard affirmé que : « Nous faisons tous partie de la même famille humaine », et au cours d’une brève exploration des implications de cette conviction, elle a indiqué que malgré nos différences, nous sommes profondément interdépendants, et a souligné la relation profonde qui existe entre nous et qui fait qu’« un tort fait à l’un de nous est un tort fait à tous ».    

Les participants à ce forum de haut niveau l’ont quitté bien informés sur l’étendue la profondeur et la source des préjugés contre les musulmans, ainsi qu’avec un aperçu de certaines mesures modestes qui ont contribué à contrecarrer les discours qui sont nuisibles. On peut accéder ici à un résumé de presse du gouvernement canadien sur ce forum.