Home

Home

Ottawa, 12 juin 2018, (CBNS)

« Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de lancer un livre qui nous emmène à travers un parcours de création, l’affinement d’un concept vers une forme précise, qui est ensuite devenu un bâtiment érigé dans les contreforts des Andes près de Santiago. » L’Ambassadeur Alejandro Marisio a accueilli les invités de l’Ambassade du Chili à sa résidence officielle à Ottawa pour célébrer la publication d’un nouveau livre sur le Temple bahá » i d’Amérique du Sud.

Première Nation Stoney Nakoda, 5 juin 2018
La Première nation Stoney Nakoda, située à l’ouest de Calgary, en Alberta, a accueilli en mai le lancement du livre intitulé Equals and Partners: A Spiritual Journey Toward Reconciliation and Oneness, Wazin Îchinabi [Égaux et partenaires: Un voyage spirituel vers la réconciliation et l’unité, Wazin Îchinabi], un nouveau mémoire de Patricia Ver
OTTAWA and TORONTO, LE 18 MAI 2018, (SCNB)

Au cours des six dernières années, la première semaine de mai a été marquée par les membres de tous les partis politiques fédéraux comme « la semaine de responsabilisation de l’Iran ».

TORONTO, LE 4 MAY 2018, (SCNB)

Le 28 avril, un petit groupe de jeunes s’est réuni au Centre bahá’í de Toronto pour participer à une consultation organisée par le gouvernement fédéral, visant à concevoir une politique nationale sur la jeunesse.

dans les nouvelles

1 OCTOBRE 2016 - RADIO TELEVISION SUISSE
En Iran, les baha’is sont persécutés pour leur foi. Ils croient en un prophète postérieur à Mahomet, ce qui fait d’eux des hérétiques aux yeux des mollahs. A Genève, ils luttent pour la liberté religieuse au sein de l’ONU.
Le 2 janvier 2014 - Huffington Post
Le temps des Fêtes est-il une interminable foire commerciale ou une période d'entraide, de solidarité et de réjouissance en famille ?
Les bahá'ís de France
Depuis la révolution islamique de 1979, les bahá’ís n’ont jamais été en mesure de pratiquer ouvertement leur religion
Le 5 février 2010 - Le Monde
Sept baha'is risquent la peine de mort en Iran aujourd'hui
Le 12 janvier 2010 - Le Devoir
Un haut responsable judiciaire iranien a réclamé hier la fermeté à l'encontre des personnalités accusées de fomenter des troubles dans le pays depuis la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad